Publié dans 14-15-16/20, Années 2010, contemporain, Tom Maguire

Ne le dis pas à maman – Toni Maguire

ne le dis pas à maman

Fiche d’identité

  • Titre: Ne le dis pas à maman
  • Auteur: Toni Maguire
  • Date: 2011
  • Traduit de l’anglais par Anne Bleuzen
  • Pages: 316
  • Maison d’éditions: Le Livre de Poche

Résumé

L’histoire bouleversante d’une petite fille face à l’inceste et à la trahison.
L’enfance de la petite Toni cache un secret. Dès l’âge de six ans, son père abuse d’elle. Courageusement, elle révèle l’indicible à sa mère qui se réfugie dans le déni, ouvrant la voie à des années de tortures sexuelles et mentales. Enceinte de son père à quatorze ans, Toni ne pourra compter que sur elle-même pour échapper à ce monde de dépression et de folie. Faisant preuve d’une force de caractère incroyable, elle aura le courage de dénoncer son père aux autorités, ce qui la placera une fois de plus seule contre tous …

Mon avis

Il est très difficile de porter un jugement sur un récit autobiographique. Ici, il s’agit d’un roman noir qui s’est réellement déroulé et rien que pour cela, il fait froid dans le dos. Je ne peux pas me plaindre du schéma narratif ou des péripéties puisqu’il serait difficile de demander autre chose que l’histoire de ce qui s’est réellement passé. Je garde donc pour moi mes mauvais penchants à voir des longueurs partout et des scènes trop timorées.

Le récit se déroule au présent, celui où Toni Maguire est sur le point de perdre sa mère, une vieille femme mourante depuis un an. Elle aimerait que sa mère lui avoue enfin les erreurs qu’elle a commise dans le passé. En attendant les derniers souffles de sa mère, Toni Maguire nous entraîne dans sa vie de petite fille, Antoinette, qui a vécu l’enfer avec son père qui la violait, et sa mère qui se taisait. On suit la petite fille de ses 4 à 17 ans entrecoupée de moments au présent où Toni Maguire doit avoir aux alentours des 60 ans.

Sans chichi ni longs discours, on apprend les sévices qu’elle subissait, la façon dont son père lui faisait promettre de ne rien dire à personne et la façon dont sa mère s’est voilée la face pendant des années, par amour pour son mari.

Les passages les plus durs dans cette histoire ne sont pas les scènes très concises des viols mais plutôt la façon dont Toni a été jugée par sa famille, ses médecins, ses voisins, ses amies lorsque l’affaire a éclaté. C’est vraiment à ce moment là que le bouquin nous fout une claque. C’est quand même hallucinant de voir à quel point les gens ferment les yeux sur la vérité pour se complaire dans une situation confortable. Le contexte d’une famille rurale bien sous tous rapports dans les années 50 n’arrange rien. Quand on apprend la peine de prison que le père va se prendre, c’est à se tirer les cheveux…

J’ai aimé la façon dont Toni Maguire s’est relevée de cette épreuve, la femme forte qu’elle est devenue bien qu’elle ait encore du mal à savoir si elle aime ou n’aime plus sa mère, et pire encore son père puisqu’elle le voit quelques fois au chevet de sa mère.

Toni Maguire a écrit une suite « Ils ont laissé papa revenir » que j’ai acheté l’autre jour et que je lirai.

Les +

  • Le tableau de la société des années 50 au Royaume-Uni.
  • J’ai aimé le jugement qui n’est pas manichéen sur son père et sa mère, on sent la véracité du discours ici.

Les –

  • Des longueurs, le résumé nous apprend tout.
  • Difficile de juger un récit autobiographique, évidemment donc pas de commentaire.

En bref

Un récit autobiographique bouleversant et révoltant qui cache cependant quelques longueurs, c’est un livre un peu « old school ».

Ma note

16/20 

Publicités

Auteur :

Enseignante et curieuse culturelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s