Publié dans 17-18-19/20, 2017, Louise Mey, Roman noir, thriller

Embruns – Louise Mey

embruns-louise-mey

glitter_969ecc59e5

  • Titre: Embruns
  • Auteur: Louise Mey
  • Pages: 334
  • Date: 2017
  • Genre: Thriller
  • Maison d’édition: Éditions Fleuve (noir)

glitter_2f6db95332

Béa, Chris et leurs deux rejetons de presque vingt ans sont charmants, sportifs, talentueux et, surtout, ils forment une équipe complice.
Voilà une famille qui a le bon goût dans le sang, chérit les matières nobles, les fruits du marché, le poisson jeté du chalutier, la tape amicale dans le dos des braves. Voilà une team unie qui porte haut les valeurs d’authenticité, d’équité, d’optimisme. Les Moreau – c’est leur nom – ne perdent pas une miette de leur existence. Ils sont insupportablement vivants.
Et comme le veut l’adage, les chiens ne font pas des chats : Marion et Bastien sont les dignes héritiers de leurs parents. Ils ne les décevront pas.
Pour l’heure, tous les quatre se sont réfugiés le temps du pont du 14 Juillet sur une île de Bretagne. Un coin de paradis si prisé qu’il est impossible d’y séjourner sans passe-droit. Mais, même l’espace d’un week-end, impossible n’est pas Moreau.
Seulement, quand au retour d’une balade Béa, Chris et Bastien trouvent la maison vide, la parenthèse enchantée prend soudain l’allure d’un huis clos angoissant. La petite île, devenue terrain boueux d’une battue sous la pluie pour retrouver Marion, va révéler un autre visage : celui d’une étendue de terre entourée d’eau où vit une poignée d’individus soudés comme des frères et aguerris aux tempêtes.

glitter_64ebd2bf87

Embruns a connu un moment d’effervescence au mois de juin en affolant la toile, j’ai donc succombé à sa lecture après avoir rencontré l’auteure à St Maur en poche. J’ai entamé la lecture d’Embruns en sachant que l’écriture angélique voire volontairement naïve du début était sciemment mise en exergue pour contraster avec un énorme twist. Pour ma part, je n’ai eu aucun souci avec ce style car il m’a fait pensé à celui de Barbara Abel que j’affectionne particulièrement. Je peux tout de même comprendre ceux qui ont été désemparés par ce style surtout que la mise en place du huis-clos est peut-être un peu longue.

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé l’histoire, la parfaite petite famille Moreau en week-end sur une île et l’ambiance oppressante qui se met en place peu à peu ainsi que la chasse à l’homme qui s’installe ensuite.

Le twist m’a aussi bien plu même si les plus aiguisés dans le genre thriller psychologique pourront trouver les indices qui les mettront sur la voie. La fin est bien développée et bien expliquée, ce qui nous donne la sensation d’une lecture finie.

Petit bémol qui m’empêche d’avoir un coup de coeur pour ce livre, c’est le thème développé qui me paraît redondant en ce moment dans les thrillers (arrêtez-vous ici si vous n’avez pas encore lu le livre), à savoir la façon dont les victimes peuvent devenir bourreaux et vice-versa. J’espère que le genre parviendra à se renouveler dans les mois qui viennent…

glitter_8c705d61ff

  • Une lecture prenante, page-turner surtout dans le dernier tiers.
  • Un huis-clos addictif du début à la fin.
  • Un twist très bien ficelé.
  • Une fin retournante.

glitter_a7dc44c4a0

  • Un début long à se mettre en place.
  • Des personnages tout de même manichéens.

glitter_7cac9cb222

Une très belle lecture d’été pour ceux qui n’aiment ni la mer, ni les vacances… 

glitter_a8d5562318

17/20

Publicités

Auteur :

Enseignante et curieuse culturelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s