11-12-13/20, 2017, J.-K.-L., Jérôme Loubry, Policier

Jérôme Loubry – Les Chiens de Detroit

couv32666460

glitter_969ecc59e5

  • Titre: Les Chiens de Detroit 
  • Auteur: Jérôme Loubry 
  • Genre: Policier
  • Sortie: 2017
  • Pages: 300
  • Maison d’éditions: Calmann-Lévy

glitter_2f6db95332

Une plongée suffocante dans les entrailles pourrissantes de Détroit, devenue cimetière de buildings. Novembre 1998. Le corps du petit Peter est découvert dans un buisson de Palmer Park. Il a été enlevé, étranglé puis déposé là par un homme dont la taille, d’après les rares indices récoltés, dépasse de loin celle du commun des mortels. L’enquête est confiée à l’inspecteur Stan Mitchell, alias « le Molosse », un flic violent banni de Washington et exilé à Détroit, cette cité géante autrefois gloire de l’industrie automobile devenue capitale du crime et qui, chaque jour, sombre un peu plus dans la décrépitude. Bientôt, les enlèvements se multiplient et la presse commence à parler du « Géant de brume », croquemitaine terrifiant dévoreur d’enfants décrit par un témoin anonyme. Et tandis que la police patine, que Détroit se vide de ses habitants, Mitchell s’enfonce toujours un peu plus dans l’alcool et la solitude… L’affaire lui est retirée puis, avec le temps, à l’image des maisons de Détroit, abandonnée et oubliée. Quinze ans plus tard, les disparitions recommencent. Mitchell qui a réussi à arrêter la spirale de sa déchéance est à nouveau sur le coup, épaulé par une jeune inspectrice récemment arrivée en ville, Sarah Berkhamp. Grâce à eux, le tueur, un géant placide nommé Simon Duggan, est enfin arrêté. Deux enfants n’ont toujours pas été retrouvés et sont peut-être encore en vie. Mais Duggan refuse de coopérer. Il ne veut parler qu’à Sarah. Pour sauver les enfants, la jeune femme va devoir écouter les fantômes du passé…

glitter_64ebd2bf87

Pour la première fois de ma vie de lectrice, j’ai complètement oublié que j’avais lu ce livre. C’est en naviguant sur la blogosphère que le titre du livre m’a fait tilt… Mais oui, je l’ai lu entre Noël et Nouvel An ! Je vous passe les 5 minutes où j’ai péniblement tenté de me souvenir ce qu’il se passait dans ce bouquin… Maintenant, mon souvenir est clair. Quelle déception !

Je vais commencer par ce qui m’a plu dans ce livre et pourquoi j’ai eu envie de le découvrir. L’atout de ce roman est la ville de Détroit aux États-Unis, vous savez, cette métropole en crise qu’on surnomme « shrinking city », c’est-à-dire, la ville qui rétrécit. En effet, depuis les années 1960, la capitale de l’industrie automobile a connu plusieurs crises lui faisant perdre des milliers d’habitants. D’abord, les émeutes raciales des années 60 ont fait fuir les classes aisées de la proche banlieue de la ville. Ensuite, la fin de l’âge d’or automobile dans les années 90 et le chômage qui en découle a déclassé la ville encore un peu plus. Enfin, la crise financière de 2007 a fini d’appauvrir cette ville où les maisons abandonnées sont légions au plus près du Central Business District.

Dans cette histoire, la police se trouve aux prises avec un tueur en série qui erre dans les quartiers abandonnés de la ville. Et c’est là que les points faibles s’accumulent. L’histoire est invraisemblable, les péripéties sont vues et revues et je vous épargne le twist final qui ne m’a pas une seconde convaincue… Le méchant n’est pas crédible tout comme les raisons de ses crimes. J’ai vraiment l’impression d’avoir lu 100 fois le même livre. Je l’ai donc oublié dans la minute, du moins, il forme dans ma tête une soupe de toutes ces histoires qui se ressemblent trop. C’est dommage de n’avoir pas rendu hommage à cette ville aux cicatrices béantes.

J’ai de plus en plus de mal à trouver des polars qui me surprennent, j’essaie d’en lire moins, pour mieux les savourer. Peut-être que vous serez pris dans cette histoire et que vous la trouverez incroyable mais, pour ma part, je n’ai rien vu de nouveau sous le soleil…

glitter_a8d5562318

11/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s