11-12-13/20, Années 2010, contemporain, David Vann

David Vann – Sukkwan Island

71Lxvi+wKnL

glitter_969ecc59e5

  • Titre: Sukkwan Island
  • Auteur: David Vann
  • Date de parution: 2012
  • Genre: Contemporain
  • Pages: 231
  • Maison d’éditions: Folio

glitter_2f6db95332

Une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

glitter_64ebd2bf87

J’avais découvert David Vann avec Aquarium. C’est ma deuxième lecture de l’auteur et ce n’est toujours pas un coup de coeur. Toutefois, j’ai préféré celui-ci car le thème du roman m’a davantage attiré. J’aime bien le thème de la nature sauvage et de la confrontation des hommes avec la nature qui finit par créer un huis-clos à ciel ouvert qui s’avère encore plus étouffant.

Il y a deux parties dans ce roman. J’ai aimé le début, l’installation du père et du fils dans cette cabane et l’apprivoisement de l’Alaska et l’hiver rude approchant. Je ne peux pas dire que ce thème soit très original et je pourrais citer de nombreuses oeuvres qui traitent ce sujet. Malheureusement, cette ambiance à la Tarantino (les Huits Salopards) et à la Iñárritu (The Revenant) sans le côté historique se termine assez vite avec le twist arrivant autour de la centième page de l’histoire.

Si ce twist est effectivement ébouriffant, bien qu’il ne m’ait pas spécialement émue (je suis sans coeur), la suite m’a parue longue et sinueuse. Le côté noir et glauque ne m’a pas convaincu. Les personnages principaux m’ont énervé et je ne me suis pas attachée à qui que ce soit. Je ne sais pas pourquoi, car le twist est tout de même important mais la plume aseptisée de l’auteur n’a pas apporté son lot de suspense et d’étouffement. C’est le même effet que j’ai ressenti avec Aquarium.

Je ne garderai pas un souvenir incroyable de ce roman, et je pense même que la relation littéraire entre David Vann et moi vient de se rompre définitivement.

glitter_a8d5562318

13/20

Publicités

1 réflexion au sujet de “David Vann – Sukkwan Island”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s