14-15-16/20, Années 2010, Classiques, Jeunesse, Lucy Maud Montgomery

Lucy Maud Montgomery – Anne, la maison aux pignons verts

Anne

glitter_969ecc59e5

  • Titre: Anne, la maison aux pignons verts 
  • Auteur: Lucy Maud Montgomery
  • Date: 2016 (écrit en 1908)
  • Langue: Anglais (traduit par Henri-Dominique Paratte)
  • Pages: 472
  • Genre : Classique, Jeunesse 
  • Maison d’éditions: Leduc.s (Zethel)

glitter_2f6db95332

Née en Nouvelle-Écosse. orpheline à trois mois. Anne est récupérée par une série de familles d’accueil. Malgré la pauvreté, elle parvient à s’évader de sa sombre existence grâce à son imagination débordante. Elle lutte pour rendre les circonstances acceptables. recherche des âmes sœurs et trouve dans les livres une certaine consolation, tout en rêvant de fonder un jour sa propre famille. Curieuse, inventive, amoureuse de la vérité, Anne fait déjà preuve du sens de l’émerveillement et de l’espoir qui la caractériseront sa vie durant. Ce roman relate les événements à la fois tristes et loufoques de la vie de la rouquine à l’esprit débridé avant qu’elle ne se rende chez les Cuthbert, à l’Ile-du-Prince-Edouard…

glitter_64ebd2bf87

Cette histoire, adaptée en 3 téléfilms en 1985 « Le bonheur au bout du chemin » a été un véritable coup de coeur quand je les regardais petite.  Je sais que les romans de Lucy Maud Montgomery a été adaptée un bon paquet de fois: dessin animé, manga, téléfilms et dernièrement une série Netflix.

Lorsque j’ai vu ce livre en librairie, je n’ai pu m’empêcher d’avoir l’irrésistible envie de la posséder sur mes étagères. Malgré tout, c’est a posteriori un achat compulsif que j’aurais pu éviter car je sais pertinemment que j’ai du mal à prendre du plaisir à lire une version littéraire de ce que j’ai déjà pu voir en film ou en série.

Ma critique ici est donc toute mitigée. Si j’adore l’histoire, je n’ai pas forcément passé un bon moment de lecture… Surtout, cette histoire que j’avais tant aimé petite, me laisse globalement indifférente aujourd’hui. J’ai eu du mal à avancer dans l’histoire, tout comme je n’ai pu franchir le cap du 2e épisode Netflix… Non, cette histoire est trop sacrée pour moi pour prendre le risque d’arriver à l’overdose…

Anne est un personnage très attachant même si je la trouve très agaçante aujourd’hui. C’est tout de même une histoire féministe, écrite au début du XXe siècle, montrant une jeune fille qui réussit à se faire une place dans un monde qui la rejette, et tout cela, grâce au pouvoir des livres, de la poésie et de l’imagination… Elle est pas belle la vie?

Pour le moment, j’en ai fini avec cette saga, que je ne continuerai pas et dont je garderai tout de même un souvenir impérissable.

glitter_a8d5562318

15/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s