Publié dans 17-18-19/20, Années 2010, contemporain, Michel Bussi, thriller

Un avion sans elle – Michel Bussi

un avion sans elle

Résumé

Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l’identité de l’unique rescapé d’un crash d’avion, un bébé de 3 mois ? Deux familles, l’une riche, l’autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les média ont baptisée Libellule. Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l’histoire, avant d’être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.
Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu’à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu’à ce que les masquent tombent……

Mon avis

J’ai passé un excellent moment avec Michel Bussi. Après avoir adoré Nymphéas Noirs, je ne suis pas déçue de mon deuxième Bussi. Dès le début, je n’avais qu’une hâte, celle de connaître enfin l’identité de ce bébé. J’ai adoré lire le carnet de Crédule Grand-Duc, détective privé qui nous explique pourquoi il a échoué à trouver l’identité de la petite fille malgré 18 années de recherche à plein temps. Qu’on aime ou qu’on aime pas, je ne pense pas qu’on puisse lâcher le livre sans vouloir savoir. J’ai d’ailleurs embêté tout mon entourage en leur racontant à quel point l’intrigue était géniale.

J’ai lu quelques autres critiques, parfois négatives, et je les comprends. Effectivement, le nom du détective est risible « Crédule Grand-Duc » mais après tout, cela change-t-il quelque chose à l’intrigue? Non.

C’est vrai, Michel Bussi fait parfois des raccourcis, je vous résume « la petite fille est obligatoirement française puisqu’elle est blonde aux yeux bleus ». J’ai lu des tas de critiques qui disent que Bussi est raciste… Bon, calmons-nous… Dans un avion Istanbul/Paris, une survivante est très pâle et aux yeux clairs, on irait tous vers la déduction qu’elle est française et non turque… Bref, je vous laisse faire votre avis.

Bussi est également accusé de prôner l’inceste puisque Lylie a une liaison avec son frère Marc, ils sont frères et soeurs par décision du tribunal mais eux savent qu’ils n’ont aucune goutte de sang en commun… Donc où est le prône de l’inceste?

Il y a quelques autres incohérences mais je ne voudrais pas spoiler davantage, à vous de me dire votre avis, avec grand plaisir!!

Pour ma part, j’ai adoré Lylie, Marc, les deux familles Carville et Vitral, même Grand-Duc, Nazim et Ayla, Mariam… Que du bon… Dommage que l’histoire soit terminée.

Les +

  • « page turner »
  • Bonne intrigue
  • Belle hommage au Jura et à la Normandie
  • Le méchant final

Les –

  • Dénouement plus ou moins deviné 100 pages avant la fin

En bref

Un gros coup de coeur!

Ma note sur 20

18/20

 

 

Publicités

Auteur :

Enseignante et curieuse culturelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s