Publié dans 14-15-16/20, Années 2010, Niko Tackian, thriller

La nuit n’est jamais complète – Niko Tackian

la nuit n'est jamais complète

glitter_969ecc59e5

  • Titre: La Nuit n’est jamais complète 
  • Auteur: Niko Tackian 
  • Date: 2016
  • Page: 256
  • Genre: Thriller
  • Maison d’éditions: Éditions Pocket 

glitter_2f6db95332

La route à perte de vue au milieu d’un désert de rocaille. Arielle et Jimmy parcourent le bitume au volant de leur vieille Ford. Mais quand le père et la fille tombent sur un barrage de police et sont obligés de passer la nuit sur place tout dérape… Ils se réveillent abandonnés, naufragés de l’asphalte, avec trois autres rescapés. À quelques kilomètres de là, deux immenses tours métalliques se dressent, cadavres rongés par la rouille et le temps. 
Quelques maisons en tôles froissées se serrent pour se protéger du vent. Cette ancienne mine sera leur refuge. Ou leur pire cauchemar… Mais ce voyage au coeur des ténèbres est-il vraiment un hasard ?

glitter_64ebd2bf87

Il y a quelques semaines, j’ai lu Toxique et rappelez-vous je n’avais pas été conquise (mon article ici). J’ai eu la chance de partager mon ressenti avec Niko Tackian à St Maur en poche et j’ai été ravie de trouver un auteur qui discute si facilement de son livre en répondant à toutes mes interrogations même si physiquement on aurait plutôt envie de ne pas trop l’emmerder. J’ai alors décidé de me lancer dans La Nuit n’est jamais complète sur le conseil avisé de son voisin de table, René Manzor.

D’abord, j’ai adoré la trame de fond de l’histoire car contrairement à Toxique celle-ci est originale. Le lecteur se retrouve avec Jimmy et sa fille Arielle coincés sur la route au beau milieu d’un désert nord-américain. La route est bloquée, pas de ville sur la centaine de kilomètres à la ronde, l’essence manque et l’eau aussi. Ils vont essayer de se sortir de ce pétrin avec ceux qui eux aussi ont été bloqués. Si vous connaissez un peu les films d’horreur, il y avait une petite ambiance La Colline a des yeux surtout que les événements bien étranges vont s’accumuler au fil des pages. Bref, je n’ai pas pu lâcher le bouquin, je devais savoir, comprendre et terminer ce livre (syndrome bien connu des lecteurs aspirés par une histoire). Le livre est plutôt court, ainsi j’avais la sensation d’avancer rapidement dans l’intrigue et j’adore cela. Je crois que définitivement, j’aime les livres de moins de 300 pages. Les personnages sont attachants et le lecteur ne peut que faire preuve d’empathie pour Jimmy et sa fille Arielle.

Puis, j’ai aimé la fin de l’histoire qui est émouvante et déroutante, si bien que je ne suis pas sûre que tout le monde aimera. Le twist pourra paraître un peu gros pour certains mais je me suis laissée porter par l’histoire et j’ai beaucoup apprécié ce changement rude et brutal de ton que l’auteur maîtrise parfaitement. La référence finale au poème d’Éluard a fini de me conquérir.

Je pense m’être réconciliée avec la plume de Tackian et je suis contente de ne pas être restée sur le précédent. Je vais rester attentive aux prochaines actualités de cet auteur qui me semble-t-il prévoit une suite à Toxique.

glitter_8c705d61ff

  • La référence au poème d’Éluard
  • Un récit court et c’est largement suffisant
  • L’intrigue qui mêle suspense et frisson
  • On se croirait dans un film.
  • Le twist final qui est très surprenant

glitter_a7dc44c4a0

  • Le twist m’a plu mais ça passe ou ça casse, pas sûre que ça plaise à tous.

glitter_7cac9cb222

Une très bonne lecture mêlant frisson et émotion à conseiller à ceux qui ont toujours une petite appréhension avant de prendre la voiture la veille d’un départ en vacances.

glitter_a8d5562318

16/20

Publicités

Auteur :

Enseignante et curieuse culturelle.

Un commentaire sur « La nuit n’est jamais complète – Niko Tackian »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s