11-12-13/20, 2020, Sophie Loubière, thriller

Cinq Cartes brûlées – Sophie Loubière

glitter_969ecc59e5

  • Titre: Cinq Cartes brûlées
  • Auteur: Sophie Loubière
  • Date de publication: 2020
  • Langue française
  • Pages: 342
  • Genre : Thriller
  • Maison d’édition: Éditions Fleuve (Noir)

glitter_2f6db95332

Laurence Graissac grandit aux côtés de son frère, Thierry, qui prend toujours un malin plaisir à la harceler et à l’humilier. Du pavillon sinistre de son enfance à Saint-Flour, elle garde des blessures à vif, comme les signes d’une existence balayée par le destin. Mais Laurence a bien l’intention de devenir la femme qu’elle ne s’est jamais autorisée à être, quel qu’en soit le prix à payer. Le jour où le discret docteur Bashert, en proie à une addiction au jeu, croise sa route, la donne pourrait enfin changer…

Thriller psychologique d’une rare intensité, Cinq cartes brûlées va vous plonger au cœur de la manipulation mentale. De celle dont on ne revient jamais indemne.

glitter_64ebd2bf87

Encore un livre dont l’histoire se déroule en Auvergne, à Saint-Flour plus précisément. Décidément, en ce moment je les enchaîne (cf. Parasite – Sylvain Forge ).

Deuxième roman que je découvre de cette autrice après L’enfant aux cailloux qui avait été une bonne lecture sans être toutefois un coup de coeur. J’attendais donc beaucoup de cet ouvrage.


Cinq Cartes brûlées est un très bon livre qui ne tient que par la force du personnage principal. Laurence a connu une enfance mouvementée, maltraitée par son frère, ayant des rapports équivoques avec son père et enfermée dans des troubles du comportement alimentaire.

Le récit, construit de façon chronologique, nous donne à voir la vie de cette petite fille qui deviendra jeune femme à qui il n’arrive que des malheurs, ou presque. Le lecteur ne peut s’empêcher de sentir de la compassion pour ce personnage dans ce livre qui aurait pu être renommé Les Malheurs de Laurence.

J’avoue avoir eu du mal, par moments, à comprendre où l’autrice voulait nous emmener. J’ai trouvé le récit un peu trop long par endroits surtout quand j’ai la sensation de ne pas savoir où je vais. Bien sûr, la fin est intéressante et surprenante et permet de comprendre l’intégralité du roman. Cependant, je n’ai pu m’empêcher de me dire; « Tout ça pour ça? ».

Je ne sais pas si je me lasse du thriller psychologique à la française mais j’ai l’impression de lire le même livre tous les ans… Manque cruel d’originalité même s’il faut reconnaître la belle plume et le travail abouti de Sophie Loubière.

glitter_a8d5562318

14/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s